Le deuil. Comment composer avec la perte d’un animal?

La mort d’un animal de compagnie peut être un événement très douloureux.

Non seulement considérons-nous nos animaux de compagnie comme des membres de notre famille, mais ils sont aussi des amis fidèles, de merveilleux compagnons de jeu pour nos enfants et une présence affectueuse et attentionnée pour les personnes âgées ou handicapées.

Bref, ils enrichissent notre vie de tous les jours et c’est pourquoi leur décès peut laisser un grand vide.

Le décès de votre compagnon peut survenir en diverses circonstances

  • Une maladie en phase terminale
  • Un âge avancé ou la sénilité
  • Un accident mortel ou un incident subit
  • Des problèmes de comportement
  • Une maladie prolongée ou chronique qui occasionne des frais importants ou exige des soins constants.

La plupart de ces circonstances pourraient vous amener à connaître le sentiment de déchirement causé par le décès d’un compagnon ou par l’obligation d’envisager son euthanasie.

En tant que propriétaire de votre animal, vous êtes responsable de sa santé et de son bien-être.

Lorsque la qualité de vie de notre compagnon se détériore, nous sommes parfois appelés à prendre l’une des décisions les plus difficiles de notre vie en faisant preuve de compassion et en mettant fin à ses souffrances. Le deuil nous frappe donc avant même que l’animal ne soit décédé.

Critères permettant d’évaluer la qualité de vie de votre animal

  • Souffre-t-il chaque fois qu’il bouge ou se déplace ?
  • A-t-il presque complètement perdu l’appétit ?
  • Est-il pris de vomissements ou de diarrhée chaque fois qu’il a mangé ou bu ?
  • Respire-t-il difficilement ?
  • Est-il est incontinent ou a-t-il d’autres problèmes urinaires ou intestinaux graves ?
  • Voit-il et entend-il bien ?
  • A-t-il un comportement apathique, intraitable ou dangereux ?

La compassion

Consultez votre vétérinaire. Il pourra procéder à une évaluation approfondie de l’état de votre animal et de l’ampleur de sa souffrance. Il vous aidera à prendre une décision en dressant un tableau objectif de la situation et des options qui s’offrent à vous.

Vous devriez également vous confier à vos proches afin de vous assurer de leur soutien dans ces moments difficiles.

Le deuil chez les adultes

La perte d’un ami, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit, est toujours un événement douloureux. Il n’est pas facile de vivre avec sa peine et, parfois, des sentiments tels que le déni, la colère, la culpabilité ou la dépression peuvent nous envahir tant que nous n’avons pas accepté la réalité.

Ces sentiments sont tout à fait naturels et doivent être exprimés.

Chacun vivant son deuil à sa façon, vous pourriez passer par toute la gamme de ces émotions ou n’en ressentir que quelque-unes pendant plus ou moins longtemps. Le fait d’admettre leur existence est une étape importante du processus de deuil; cela fait, vous comprendrez mieux pourquoi vous vous êtes replié(e) sur vous-même ou que vous avez été désagréable envers l’un de vos proches, par exemple.

Vous avez besoin de réconfort et c’est tout à fait normal.

Le soutien des personnes qui vous aiment vous aidera non seulement à composer avec vos émotions et à réapprendre à vivre sans votre compagnon, mais il vous permettra plus tard de rendre la pareille aux personnes qui vous entourent et qui vivront le même chagrin.

Le deuil chez les enfants

Soyez honnête : Les enfants sont des petits êtres intuitifs qui sentent très bien que quelque chose ne va pas. Voulant leur éviter une expérience douloureuse, vous jugerez peut-être plus sage de les tenir à l’écart et de prendre vous-même la décision inéluctable.

Une fois que votre décision sera prise, parlez-en ouvertement à vos enfants en leur expliquant ce qui est arrivé.

Répondez à leurs questions avec franchise et avec des mots simples qu’ils peuvent comprendre à leur âge. Vous gagnerez leur respect en étant honnête avec eux et ils seront ainsi mieux préparés à surmonter cette épreuve.

Oubliez les euphémismes. Les jeunes enfants peuvent être déroutés par des expressions comme « il s’est endormi pour toujours ». Certains enfants plus impressionnables pourraient même en venir à avoir peur d’aller au lit.

Encouragez vos enfants à parler ouvertement du décès de leur animal et laissez-les donner libre cours à leur douleur et à leur tristesse. Faites-leur part de vos propres sentiments et laissez-les participer aux préparatifs des funérailles, s’il y a lieu. Cela allégera leur peine et ils auront ainsi la chance de faire leurs adieux à leur façon.

Faites bien comprendre à vos enfants que nul n’est à blâmer pour la perte de leur compagnon. Ce malheureux événement pourrait toutefois les inciter à s’interroger sur la mort et sur ses conséquences. En adoptant une attitude franche et objective, et en ayant recours à des notions ou à des images compréhensibles à leur âge, vous aiderez vos enfants à vivre leur deuil et à accepter la mort de leur compagnon sans qu’ils ne soient assaillis par des accès de culpabilité stérile.

Le temps est le meilleur des remèdes

Le vieil adage voulant que le chagrin s’estompe avec le temps se vérifie aussi après la perte d’un animal de compagnie, même si, sur le moment, nous refusons de l’admettre. Acceptez la perte de votre cher compagnon et donnez-vous du temps pour vivre votre deuil.

Nous avons tous notre façon de surmonter nos chagrins, notre sentiment de culpabilité et notre douleur. Demandez de l’aide.

Pour vous aider à mieux comprendre ce qui vous arrive, il existe de nombreux services d’assistance téléphonique, ainsi que des groupes de discussion ou de soutien et des babillards électroniques sur Internet, sans oublier une multitude de livres traitant du deuil chez les enfants et les adultes.

Et surtout, ne vous privez pas du soutien de vos proches ou de professionnels si vous en sentez le besoin. Parlez à votre vétérinaire, à un ami en qui vous avez confiance ou à un thérapeute.

Faites un don ou offrez vos services bénévoles à un refuge pour animaux ou à une société œuvrant pour la protection des animaux. Avec le temps, la douleur s’estompera et votre famille et vous pourrez vous remémorer les merveilleux moments que vous aurez passés avec votre ami si spécial.

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*