Comportement de votre chien

En savoir plus sur le comportement de votre chat.

La communication : la base d’une bonne relation

Comme c’est le cas pour les gens, l’établissement d’une bonne relation entre un chien et son maître repose sur la communication. Les chiens communiquent entre eux à l’aide de signaux corporels. Quoi de plus naturel, donc, qu’ils utilisent le même langage avec les humains.

C’est à vous, le propriétaire, qu’il revient d’interpréter ces signaux et d’apprendre à votre chiot ou à votre chien la bonne façon de communiquer ses besoins et ses désirs, que ce soit manger, sortir, jouer… ou recevoir un peu d’affection de votre part !

Savoir récompenser les bons comportements

Les parents ne pensent pas souvent à féliciter leurs enfants quand ils se comportent bien, mais ils ne passeraient jamais leurs mauvais coups sous silence. Or, nous avons tendance à agir de la même façon avec nos animaux domestiques. Nous ne faisons pas attention à eux quand ils sont calmes et qu’ils se conduisent bien, mais s’ils se comportent mal, c’est alors que nous nous en occupons.

Il vaut beaucoup mieux faire le contraire et récompenser les comportements voulus et ignorer ceux que nous jugeons indésirables.

La bienséance, ce n’est pas seulement pour les humains !

L’une des leçons les plus importantes que votre chiot ou votre chien devrait apprendre est qu’il doit s’asseoir avant de pouvoir interagir avec vous ou qui que ce soit. Il est facile d’apprendre à un chiot ou à même à un chien adulte à s’asseoir. Les chiens peuvent apprendre à n’importe quel âge, du moment que les leçons sont répétées souvent et que les séances sont courtes et amusantes.


1re étape

Pour commencer, tenez, entre deux doigts, une gâterie très spéciale, par exemple un bout de fromage. Placez votre main près du museau de votre chien.

2e étape

Élevez votre main au-dessus de son museau, puis reculez-la. Votre chien suivra la gâterie de la tête. Il finira par s’asseoir, parce que ce sera plus confortable.

3e étape

Dès qu’il s’assoit, dites-lui « assis » et donnez-lui la gâterie. Comme un chien fait toujours le lien entre ce que lui et vous faites au même moment, il associera l’action de s’asseoir avec le mot « assis » et une récompense – à cette étape-ci, de la nourriture.

Ignorer les comportements indésirables…

Le chien, tout comme l’humain, est un être sociable qui a besoin d’interactions. Le fait de ne pas lui accorder d’attention est une donc punition passive très efficace. Par exemple, si votre chien saute sur vous, croisez les bras, détournez la tête et demeurez silencieux jusqu’à ce qu’il s’arrête.

N’essayez pas de le repousser, ne le regardez pas et ne lui parlez pas, car il pourrait interpréter vos réactions comme une marque d’attention ou même un jeu.

Lorsque votre chien finit par s’asseoir, récompensez-le en lui accordant toute votre attention et donnez-lui une gâterie.

Si, par le passé, vous avez permis à votre chiot ou à votre chien d’attirer votre attention en jappant ou en sautant sur vous, vous devez comprendre que si vous décidez un jour d’ignorer de tels comportements, votre animal redoublera d’efforts pour tenter d’attirer de nouveau votre attention.

C’est la même chose qui se produit lorsqu’une personne appuie sur le bouton d’un ascenseur et que les portes ne s’ouvrent pas. Elle se met à appuyer sans arrêt sur le bouton avant de se résigner à emprunter les escaliers. Pour réussir à changer le comportement de votre chien, vous devez ignorer tous ses efforts – et vous armer de patience.

… ou créer une diversion

Les chiens réagissent quand on les regarde dans les yeux. Appelez votre chiot ou votre chien par son nom. Dès qu’il vous regarde, donnez-lui une gâterie. Répétez ce simple exercice en toutes sortes d’occasions, pour lui faire comprendre qu’il gagne à s’intéresser à vous.

Le fait d’appeler votre animal par son nom est un moyen efficace d’interrompre, et donc d’éliminer, un comportement indésirable. Faire un bruit inhabituel est un autre moyen de détourner son attention.

Une fois que vous avez capté l’attention de votre chien, vous pouvez lui demander de venir à vous ou de s’asseoir.

 Jouer, ça s’apprend aussi !

Les chiots comme les chiens ont besoin de faire de l’exercice et de jouer, en plus d’avoir des contacts et des interactions avec les gens et d’autres chiens.

Il faut leur apprendre qu’ils ont le droit de jouer seulement avec des jouets et que les mains ou les pieds n’en sont pas. Si votre chien saisit une main ou un pied, intentionnellement ou non, vous devez interrompre un tel comportement soit en l’ignorant, soit en criant « aïe ». Dès qu’il lâche prise, offrez-lui un gros jouet et recommencez à jouer avec lui.

Diane Frank, DMV

Dipl. ACVB

Voir la liste complète de nos services

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*