Comportement de votre chat

En savoir plus sur le comportement de votre chien.

Quelques notions de base

Le chat est devenu l’animal de compagnie le plus populaire en Amérique du Nord et en Europe.

S’il a déjà été décrit comme étant un être asocial, de nos jours, les avis ont bien changé à cet égard. Bien qu’il soit très différent du chien, le chat a, lui aussi, besoin d’interaction et, surtout, d’affection !

Quand vous adoptez un chaton ou un chat, vous devez décider s’il vivra seulement à l’intérieur ou s’il pourra aller dehors. Les deux situations comportent des avantages et des inconvénients.

Les chats qui vont dehors sont plus exposés aux maladies et leur espérance de vie peut être beaucoup plus courte que celle des chats d’appartement, car ils peuvent se faire frapper par une voiture, se faire attaquer par d’autres animaux et attraper des parasites internes et externes, comme des puces, des vers et des otodectes (parasites des oreilles).

Par contre, si votre chat ne va jamais dehors, vous devez voir à le stimuler mentalement et physiquement, jouer avec lui et lui faire prendre de l’exercice. Il devra également disposer d’un poteau à griffer et d’une litière propre. Mais peu importe votre décision, il suffit de suivre quelques règles toutes simples pour orienter le comportement de votre chat.

Un poteau à griffer au goût de votre chat


Faire ses griffes est un geste naturel pour un chat; c’est une activité à laquelle les chatons s’adonnent dès l’âge de 5 semaines. Cela permet à l’animal de laisser des substances chimiques et des signes visuels qui servent notamment à communiquer des « messages » aux autres chats et animaux.

Toutefois, ce geste tout à fait normal peut devenir problématique quand votre chat s’en prend à vos tapis et à vos meubles. Si cela se produit, vous pouvez essayer de couvrir ou de faire disparaître l’objet de sa convoitise ou coller des Nail CapsMC en plastique sur ses griffes. Malheureusement, ces « Nail Caps » doivent être coupés et remplacés tous les mois et certains chats ne les tolèrent pas.

Il est beaucoup plus simple et pratique de fournir à Minet un endroit bien à lui pour faire ses griffes, habituellement un poteau. Fidèle à sa réputation, votre chaton ou votre chat pourrait bien faire le difficile quant au poteau qu’il acceptera d’utiliser.

Les poteaux à griffer que l’on trouve dans le commerce ne plaisent pas à tous les chats.

Certains chats acceptent les poteaux recouverts de sisal, de carton, de bois ou d’aggloméré de bois.

Certains propriétaires de chats fabriquent leur propre poteau avec une bûche de bois mou, une souche d’arbre ou un morceau de « 2 par 4 » recouvert de sisal ou d’un autre tissu à fibre longue.

Idéalement, le poteau doit être plus grand que le chat quand il se tient sur ses pattes arrière et être suffisamment robuste pour ne pas basculer. De plus, il doit être placé bien en vue dans un endroit facile d’accès.

Une planche mesurant entre 15 et 20 cm de largeur sur 30 à 35 cm de longueur fixée à un mur peut également faire l’affaire.

Peu importe le type de planche ou de poteau choisi, évitez de le changer tant que le chat l’utilise. En effet, plus le poteau aura été griffé et sera délabré, plus votre chat l’aimera et l’utilisera, pour le plus grand bien de votre mobilier !

Le jeu aide votre chat à demeurer en santé et heureux

Offrez souvent à votre chat des jeux intéressants et stimulants pour satisfaire ses instincts naturels et son grand besoin d’activité. Donnez-lui des jouets qui rebondissent ou qui roulent – on en trouve de toutes sortes sur le marché – qu’il fera semblant de « poursuivre », de « chasser » et de « capturer ».

Certains chats aiment pourchasser des points lumineux que l’on fait avec un miroir ou une lampe de poche. Vous pouvez également fixer une boule de papier d’aluminium au bout d’une longue ficelle et l’attacher à votre ceinture ou autour de votre taille. Pendant que vous vous déplacez, votre chat s’amusera beaucoup à essayer d’ « attraper » la balle. Prenez soin de choisir une ficelle suffisamment longue pour éviter que votre chat n’attrape votre jambe par inadvertance !

Nous vous recommandons une séance de jeu interactif de 15 minutes au moins une fois par jour avec votre chat, surtout s’il est souvent laissé seul.

Les chats aussi aiment que leur toilette soit propre

 Les chats sont des créatures exigeantes. Vous devez mettre à leur disposition un endroit propre et facile d’accès pour qu’ils fassent leurs besoins. Vous réduirez ainsi les problèmes de propreté au minimum. La plupart des chats préfèrent une litière fine, à texture douce et non parfumée. Certains aiment uriner dans un bac et déféquer dans un autre.

Idéalement, on devrait prévoir un bac par chat, plus un autre. Donc, si vous avez deux chats, vous devriez avoir trois litières placées à des endroits ou à des étages différents. N’installez pas la litière à proximité d’appareils bruyants, comme une fournaise ou une machine à laver, car les chats préfèrent les endroits tranquilles.

Vous devez enlever les selles (et l’urine si vous utilisez une litière agglomérante) tous les jours. Si vous utilisez de la litière ordinaire, vous devez laver le bac avec de l’eau et du savon doux une fois par semaine. Si vous employez une litière agglomérante, vous pouvez laver le bac une fois par mois.

Un chat peut faire ses besoins à l’extérieur de sa litière pour plusieurs raisons, généralement à cause d’un problème de santé. Si vous croyez que votre chat souffre d’un trouble de santé quelconque, consultez votre vétérinaire qui posera un diagnostic et prescrira le traitement approprié.

Ces chats qui arrosent ou marquent leur territoire avec de l’urine

Les chats non stérilisés arrosent ou marquent leur territoire avec leur urine. C’est normal. Même les chats castrés et les chattes stérilisées peuvent le faire. De fait, à l’âge adulte, 10 % des mâles castrés et 5 % des femelles stérilisées arrosent fréquemment leur territoire.

Souvent, le chat arrose quand il sent la présence d’autres congénères, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison, ou s’il vit une situation stressante, comme un changement dans son environnement (un nouveau « co-locataire », que ce soit un animal ou un bébé) ou s’il passe plus de temps seul qu’avant. Ces situations peuvent entraîner de l’anxiété, et c’est une façon pour lui de l’exprimer. Il existe des traitements et votre vétérinaire peut vous en recommander un.

Diane Frank, DMV, Dipl. ACVB

Voir la liste complète de nos services

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*