Votre chat vieillit – Les symptômes (+10 conseils santé)

votre chat vieillit symptomes 10 conseils sante hopital veterinaire de la seigneurie de terrebonne incLa vieillesse n’est pas une maladie

Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chats vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant.

Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps.

Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chat autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti.

En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chat vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en santé et actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez
ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Comment – et quand – vais-je savoir que mon chat « vieillit » ? Quelques symptômes

Il se produit, chez le chat vieillissant, des changements graduels qui ressemblent énormément à ceux qui surviennent chez l’humain : il peut commencer à grisonner, il devient moins agile et ses réflexes sont moins aiguisés qu’avant.

Son ouïe, sa vue et son odorat peuvent se détériorer et son énergie peut baisser. De fait, la baisse d’activité généralisée est souvent le premier signe du vieillissement.

L’animal a tendance à dormir plus longtemps et plus profondément. Ces signes peuvent commencer à se manifester entre l’âge de 7 et de 11 ans.

De plus, un chat de maison en santé, surtout s’il a été stérilisé, aura tendance à vieillir moins vite qu’un chat qui a été malade ou qui a dû braver tous les périls de la vie à l’extérieur quand il était jeune.

Pour sa part, le chat errant a, en moyenne, une longévité de seulement 3 ans, tandis que le chat de maison castré et bien soigné peut vivre heureux et en santé jusqu’au début de la vingtaine.

Là encore, comme c’est le cas chez les humains, le processus de vieillissement varie selon les individus. Votre vétérinaire sera en mesure de juger quand votre compagnon sera considéré comme « âgé ».

Les visites annuelles chez le vétérinaire : plutôt 2 fois qu’une

Quand votre chat commence à se faire vieux, il est plus important que jamais de le faire examiner régulièrement par le vétérinaire. De fait, à cette étape de sa vie, un examen complet est recommandé tous les 6 mois, car le chat adulte peut vieillir de 4 ans (en années « humaines ») en une année.

En plus de l’examen physique, le vétérinaire peut juger nécessaire de réaliser des analyses d’urine et des selles, ainsi que des tests sanguins.

Si votre chat va à l’extérieur ou que vous avez plus d’un chat, le vétérinaire pourrait également recommander de lui faire subir un test de dépistage du virus de la leucose féline ou du virus de l’immunodéficience féline.

Un vétérinaire averti en vaut deux

Il est primordial d’informer votre vétérinaire de tout changement que vous avez noté dans l’état physique ou le comportement de votre chat.

Ainsi, un problème que vous croyiez simplement lié à l’âge avancé de votre animal pourrait plutôt être le signe d’un trouble de santé qui peut être traité. Par exemple, si votre chat est réticent à faire de l’exercice ou à jouer, cela n’est pas nécessairement causé par la baisse d’énergie normale qui accompagne la vieillesse.

C’est peut-être la raideur ou la douleur liée à l’arthrite qui est en cause. Or, cet état peut être traité ou contrôlé.

En voyant votre chat deux fois par année, nous serons en mesure de concevoir un programme de prévention. De plus, nous pourrons repérer les problèmes suffisamment tôt pour administrer un traitement efficace.

Ensemble, nous pouvons faire en sorte que votre chat vive ses dernières années en santé et heureux.

Une alimentation saine au menu

Les besoins nutritionnels de votre chat peuvent également changer avec l’âge.

Ainsi, vous remarquerez peut-être que votre chat prend du poids même s’il mange moins. Cela pourrait être dû à un ralentissement de son métabolisme ou à une baisse d’activité.

Un excès de poids peut venir aggraver un grand nombre de problèmes de santé touchant entre autres le cœur, l’appareil respiratoire, la peau et les articulations.

Pour aider votre minou grassouillet à perdre du poids, essayez de lui donner de plus petites portions ou faites-le passer graduellement à une alimentation moins riche en calories.

D’autres chats ont le problème inverse : ils maigrissent en vieillissant. Cette perte de poids est parfois attribuable à un problème cardiaque, à une maladie parondontale ou au diabète.

Dans d’autres cas, c’est la perte du goût qui diminue son appétit. Quoi qu’il en soit, nous pouvons vous renseigner sur les besoins nutritionnels de votre chat.

L’alimentation de votre chat âgé : choses à faire et à ne pas faire

  • Veillez à ce que votre chat reçoive une alimentation équilibrée, agréable au goût et facile à digérer. Sa nourriture doit contenir du potassium et de la taurine.
  • Comme les aliments à forte teneur en minéraux et en protéines sont à éviter, demandez à votre vétérinaire de vous recommander une nourriture qui convient à votre chat.
  • Consultez votre vétérinaire pour savoir s’il convient d’augmenter la quantité de fibres dans l’alimentation de votre animal, surtout s’il est souvent constipé.
  • Réchauffez sa nourriture à sa température corporelle. Cela pourrait rendre les repas plus alléchants pour les chats qui ont peu d’appétit.
  • Ne donnez pas de collations à votre chat, ni de restes de table.

10 conseils santé pour les chats âgés

  • Faites examiner votre chat par le vétérinaire deux fois par année.
  • Renseignez-vous sur les maladies qui touchent couramment les chats âgés. Soyez attentif et signalez au vétérinaire le moindre symptôme inquiétant dès son apparition.
  • Donnez à votre chat la nourriture la plus appropriée pour son état, tel que conseillé par le vétérinaire. Pensez à lui donner deux petits repas plutôt qu’un seul gros.
  • Ne le suralimentez pas – l’obésité entraîne de nombreux problèmes de santé et peut écourter la vie de votre chat.
  • Faites faire de l’exercice à votre chat pour préserver son tonus musculaire, la résistance de ses os et de ses articulations, et combattre l’obésité.
  • Veillez à la santé dentaire de votre chat. Si votre vétérinaire recommande un nettoyage professionnel des dents de votre chat, suivez son conseil. Idéalement, brossez-lui les dents tous les jours.
  • Demandez à votre vétérinaire d’évaluer les risques de maladies auxquels votre chat est exposé, afin de déterminer le programme de vaccination qui lui convient le mieux.
  • Faites votre possible pour protéger votre compagnon des puces et assurez-vous que son milieu de vie (par exemple, son panier, son aire de jeu) et lui sont toujours méticuleusement propres.
  • Vérifiez les griffes de votre chat toutes les semaines et coupez-les au besoin, car il est possible que votre chat ne se serve plus de son poteau à griffer aussi souvent qu’avant.
  • Donnez-lui énormément d’amour et d’attention et mettez tout en oeuvre pour le garder alerte, actif, heureux et en santé.

Vous avez un chien? Visitez la page sur le vieillissement des chiens.

Vous voulez davantage de conseils animals? Visitez la page sur nos conseils animal.

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*