Attention, ce chien pourrait mordre…

 

Article paru dans Le Soleil

Est-ce que le chien en face de moi pourrait me mordre, même si c’est mon chien? Si vous n’êtes pas certain, si vous craignez de vous faire mordre, même si vous avez peur des chiens en général, il y a une toute nouvelle application sur le marché sur ce sujet.

Sur les consoles portables, on peut déjà jouer avec un chien ou un chat. On peut faire la même chose dans l’un des jeux de la Kinect sur Xbox 360. Sans compter qu’il y a toutes sortes de techniques et de sites Web pour dresser un chien, même des émissions populaires à la télévision par un ancien jardinier devenu dresseur.

Toutefois, il y avait tout pour s’amuser comme applications, mais rien ou presque pour aider à comprendre le comportement animal et savoir comment réagir aux signes manifestés par le chien. C’est fait maintenant sur les tablettes et les téléphones.

Docteur en médecine vétérinaire, professeur-chercheur en médecine vétérinaire à l’Université Cornell de New York, et docteur en neuroscience animale, le Québécois Germain Rivard et sa compagnie Animal Connected ont fait appel à Cortex Media de Québec pour mettre au point une application ludique visant l’apprentissage des manières de réagir dans la vie réelle face à un chien, que ce soit le sien ou celui d’un autre.

«En situation courante, affirme-t-il, il faut avoir la mémoire contextuelle des nombreux signes que donne le chien sur son comportement de manière à éviter les morsures. Dresser un chien à la soumission, c’est du passé.»

Jeune public cible

Même si le public cible de l’application Dog Bite Prevention Strategy (que l’on pourrait nommer en français l’Outil stratégique de prévention des morsures de chien) est celui des jeunes de moins de 12 ans, dans les faits l’application peut servir à n’importe quel propriétaire de chien. Il pourrait développer une relation de confiance avec son animal en identifiant les signes de son comportement calme ou prêt à mordre.

Vétérinaire depuis 38 ans, le docteur a consacré sa vie professionnelle au comportement des petits animaux et des chevaux en cherchant leur bien-être. Cette application, il la voulait pour empêcher d’euthanasier des animaux qui ont mordu des personnes alors que l’accident relève d’une mauvaise analyse du comportement de l’animal.

«Chaque année, aux États-Unis, 4,5 millions de personnes vont à l’hôpital pour être traitées à la suite d’une morsure par un chien, raconte-t-il. Et ce n’est qu’une partie de la réalité. On applique la règle du one bite rule pour euthanasier les animaux alors qu’on pourrait prévenir ces cas là. En termes de compensation en assurance de dommage, c’est 489 millions $ et plus d’un milliard si l’on tient compte des absences au travail. En 2013, il y a eu 22 morts par morsures. En moyenne il y a 1,46 chien par groupe de deux maisons.»

Les morsures les plus courantes se produisent chez les jeunes de moins de cinq ans, les personnes de 65 ans et plus, et les facteurs ou les livreurs à la maison. La majorité des cas touche des jeunes âgés aux alentours de 12 ans.

Mises en situation

Mathieu Tremblay, directeur du studio Cortex Media, et Jean-Michel Lebeau, président de l’entreprise, expliquent que l’application est gratuite sur les plateformes Android et Apple. La première partie comprend 33 mises en situation dans un mode de jeu où l’on apprend à reconnaître les 27 comportements et attitudes physiques du chien.

En mémorisant les indices du langage corporel de l’animal, les jeunes, comme les adultes, sauront ce qu’il faut éviter.

Une deuxième partie, sous la forme de questions et de mises en situation, peut être téléchargée gratuitement lorsque l’utilisateur partage l’application sur le réseau Facebook. Autrement, l’application peut être achetée pour 1,99 $. D’autres développements sont à venir.

Quant à Germain Rivard, il est de retour dans la région de Québec après de nombreuses années aux États-Unis. Il n’a pas l’intention d’ouvrir une clinique vétérinaire, mais il souhaite partager le fruit de ses années de recherches sur le comportement des animaux avec ses confrères et consoeurs de la profession, comme avec les propriétaires de chien.

Site Web : www.animalconnected.com

Facebook : www.facebook.com/animalconnected

 


Vous avez une question, un commentaire ou vous voudriez en savoir plus sur l'Hôpital Vétérinaire de la Seigneurie de Terrebonne? Contactez-nous à info@hvseigneurie.com

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*