Les détartrages préventifs

Les détartrages préventifs

Pourquoi attendre l’apparition des premiers symptômes de maladie parodontale pour nettoyer les dents de votre compagnon ?

Les détartrages sont souvent effectués lorsque l’animal a déjà perdu plusieurs dents ou lorsque la gingivite est bien installée.  En tant qu’établissement vétérinaire, nous voyons malheureusement trop souvent des chiens et chats au stade 3 et 4 de maladie parodontale ce qui nécessite, évidemment, un détartrage sous-anesthésie dans les plus brefs délais (curatif).  Il ne devrait pas en être ainsi car les risques reliés à une mauvaise hygiène dentaire sont parfois plus importants que ce que nous croyons.

Il est tout d’abord important de distinguer les différents stades de maladie parodontale:

Stade 1: ginfivite marginale, donc mineure et non-généralisée
Stade 2: gingivite, saignement des gencives au contact d’instruments de dentisterie
Stade 3: poches parodontales, récession gingivale, perte osseuse < 50%
Stade 4: poches parodontales, mobilité dentaire, perte osseuse > 50%

Les premières raisons pour lesquelles les clients consultent sont souvent de type visible ou olfactif : mauvais haleine, incisives manquantes, semble avoir de la difficulté à croquer etc.  Cependant, les effets néfastes au niveau interne sont bien plus importants que ceux visibles à l’œil nu. Lorsque les dents de vos animaux commencent à être déchaussées et branlantes, toutes les bactéries contenues dans la plaque et le tartre vont dans la circulation sanguin et peuvent aller attaquer les organes vitaux dont le cœur.

Outre les problèmes reliés au bon fonctionnement des organes, des conséquences d’une mauvaise hygiène peuvent être l’abcès dentaire et la mobilité dentaire. Ces deux problèmes sont extrêmement douloureux pour votre animal et dans le cas de l’abcès dentaire, il nécessite des antibiotiques pour éliminer l’infection et éventuellement une extraction de cette dent.  De plus, un animal ayant de la mobilité dentaire, aura de la difficulté à manger dû à la douleur et peut même cesser de s’alimenter ce qui peut causer des problèmes de santé grave.

L’hygiène dentaire d’un animal devrait être la même que notre propre hygiène dont le brossage des dents.  Si le brossage est impossible, l’avancée dans le domaine de la nourriture thérapeute nous permet maintenant de nourrir votre animal tout en lui évitant une accumulation de tartre.  Ce type de nourriture vendu exclusivement dans les établissements vétérinaires équivaut à un brossage de dents en plus de fournir une alimentation saine à votre animal.

En résumé, le moyen le plus efficace d’éviter une escalade des problèmes dentaires est le nettoyage des dents sous-anesthésie.  Il est toujours possible, si l’animal est assez coopératif,  de faire des détartrages dits manuels.  Il est cependant très important de comprendre que le fait de gratter les dents pour enlever la plaque et le tartre laissera des microcavités sur la surface des dents ce qui aura comme conséquence de favoriser l’accumulation de plaque beaucoup plus rapidement.  Lorsque le grattage se fait manuellement avec une curette, il faut bien faire attention à ne pas endommagé l’émail.  C’est pourquoi, tout comme chez l’humain, le polissage des dents est une étape très importante du processus de nettoyage pour éliminer les taches et adoucir la surface de la dent.

Les détartrages préventifs pour les humains font maintenant partis de notre routine d’hygiène dentaire et devraient être de même pour nos amis les bêtes.

2013-05-13 12.53.03

Voici un exemple:
Gingivite généralisée
Tartre important
Récession gingivale par endroit
Un peu de perte osseuse (principalement aux incisives)

*Idéalement, il ne faut pas se rendre à ce stade puisque la condition dentaire de cet animal est limite. Des extractions pourraient être nécessaires et n’oubliez pas que où il y a gingivite, il y a douleur et bactéries.

2013-05-13 14.00.43

Le détartrage consiste aussi au curetage sous-gingival i.e. un nettoyage entre la gencive et la dent là où les bactéries peuvent s’accumuler et ainsi favoriser la gingivite (inflammation de la gencive).

*Les plaques de tartres peuvent nous cacher des surprises tels que des fractures, des carries, des lésions dentaires ou de nerfs exposées. Dans de tels cas, une extraction s’impose. Pour l’animal ici, il est quitte pour un petit mal de dents pour quelques jours, ensuite tout rentrera dans l’ordre!

Mais attention! Ce n’est pas parce que vous avez fait nettoyer la bouche de votre animal que cette condition ne reviendra pas! En utilisant les trucs mentionnés ci-haut vous espacerez la fréquence des détartrages en plus des bénéfices sur l’haleine et le confort de votre animal. Il faut savoir que comme nous, un détartrage par année est recommandé chez nos animaux d’autant plus que leur hygiène  dentaire est moins bonne que la nôtre. Par contre, pour ceux qui offre une bonne prévention pour le tartre peuvent s’en sortir avec un détartrage aux 2-3 ans.

Par contre, certaines races ou caractéristiques de votre animal peut diminuer le délai entre les détartrages. Les Yorshires sont connus pour avoir des dents sensibles et sont sujets au déchaussement précoce de leurs dents (dès l’âge de deux ans ils sont reconnus pour avoir déjà une condition dentaire avancée) Les animaux ne mangeant que de la nourriture en boite ou de la nourriture de table aussi puisqu’il n’y a pas de mouvement abrasif sur les dents. Aussi, les chiens à nez plat, appelé brachycéphale, ont souvent les dents malapositionnées qui accumule excessivement le tartre.

Finalement, évitez tout ce qui est os, puisque ceux-ci peuvent occasionner des fractures ou des fissures et endommager l’émail des dents. Il en est de même avec nos amoureux des roches! De plus, ne donnez pas de jouet en tissus de balle de tennis, celà détruit l’émail donc accumulera excessivement le tartre par la suite.

Si vous avez des questions à propos des détartrages ou si vous croyez que votre animal souffre de sa condition dentaire, n’hésitez pas à nous contacter pour pouvoir en discuter avec notre personnel qualifié.


Patrick est vétérinaire et propriétaire à l'Hôpital Vétérinaire de la Seigneurie. Vous pouvez écrire personnellement à Patrick à info@hvseigneurie.com

Laissez votre commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués de *

*